Avec le froid, le confinement, la sédentarité nous avons envie sur nos tables des plats plus réconfortants, sans toutefois qu’ils soient très gras, trop sucrés ou trop salés. Découvrons quelques astuces pour profiter des produits de saison sans culpabiliser

Allégeons les plats d’hiver
Optez pour des modes de cuisson qui ne nécessitent pas de matières grasse : à la vapeur ou à l’étouffée (à feu doux, en vase clos, dans un récipient couvert)

Colorez votre Assiette 
On ne le diras jamais assez, il est important d’avoir une assiette colorée. Une assiette colorée est une assiette équilibrée ! Chaque fruit ou/et légume de part sa couleur fait partie d’un groupe. Chacun de ces groupes offre des nutriments et des composés photochimiques spécifiques.

Les légumes colorés sont particulièrement riches en vitamines et en antioxydants. Dégustez les en soupes, déclinables à l’infini et idéales en début de repas.

Écoutons notre organisme
Respectez votre horloge biologique en prenant les repas à horaires réguliers vous évitez ainsi fringales et chutes de glycémie. L’heure c’est l’heure ! Après l’heure ce n’est plus l’heure !

Misez sur les féculents
Éléments essentiels de l’assiette, les féculents permettent de se sentir rassasiée. Choisissez les de préférence complets ou semi complets pour leur apports en fibres. Dans la famille des féculents, les légumineuses se prêtent parfaitement au jeu des salades d’hiver.

Assaisonnez malin
La bonne option pour augmenter la qualité nutritionnelle de vos plats est l’assaisonnement. Remplacez le beurre et la crème fraîche par des huiles de noix, de noisettes, de colza (riche en oméga 3), ou d’olives (riche en oméga 9), à choisir bio de préférence. Veillez à les ajouter après cuisson pour ne pas altérer la qualité des acides gras qui les constituent.

On y pense jamais mais les sauces vinaigrettes ne sont pas réservées qu’aux salades vertes. L’on peut en mettre sur des légumes vapeur ou juste saisis. Elle remplace à la perfection certaines sauces (tomates, crème…). Rien ne vaut un bon assaisonnement !

Tentez les marinades
C’est l’astuce qui permet de cuisiner des plats fondants et parfumés avec moins de matières grasses. Pour une marinade facile, mélangez des petits morceaux de potimarron dans une cuillère à soupe d’huile de sésame, 2 cuillères à soupe de sauce soja, 2 pincées de gomasio (ou sel), un cuillère à soupe d’érable ou miel, attendez 2h. Enfournez à 160 C !

Mettez vous au wok
Meilleur allié de la ligne, le wok permet de cuisiner des viandes et légumes avec peu de matière grasse. Côté assaisonnement, on mise sur la sauce soja, les épices ou le lait de coco pour une note sucrée salée.

Fuyez les aliments transformés
Trop gras, trop salés, les plats préparés sont à exclurent . Préférez leur si vous êtes pressée, des légumes en boite ou surgelés à mélanger à un sachet de céréales. Vous pouvez aussi préparer une simple omelette accompagnée d’une poêlée de champignons, rapide et peu calorique.

Et entre les repas ?
Disons adieu au chips et picorons plutôt des amandes, noix ou noisettes. Elles sont caloriques mais riches en potassium, phosphore et magnésium. Leurs acides gras insaturés ont une action bienfaitrice prouvée sur la santé et permettent un bon fonctionnement du corps.

Information complémentaire | Connaissez vous la Slow Food ?

C’est un art de vivre/ philosophie qui consiste à prendre le temps de choisir ses aliments, les préparer, les savourer, redécouvrir les saveurs locales et le savoir-faire des producteurs. Prendre conscience de l’importance du goût et de la provenance de notre nourriture, tout en respectant l’environnement.

La Slow Food encourage donc à consommer des aliments provenant de l’agriculture locale, afin de se réapproprier les plaisirs de bien manger. Nous avons tous un droit fondamental au plaisir d’une nourriture de qualité, et par conséquent le devoir de protéger l’héritage de produits, de traditions et de cultures qui rendent ce plaisir possible.

Acceptons de ne pas avoir tout, tout de suite, de prendre le temps d’apprécier ce que la nature nous apporte. Confiné, prenons donc le temps de se faire plaisir en cuisinant et en savourant différemment.

Affectueusement, Estelle ❤︎